Congo – Vie urbaine : Découverte du cadavre d'une jeune fille dans une décharge à ordures

Congo – Vie urbaine : Découverte du cadavre d'une jeune fille dans une décharge à ordures

Le corps d'une jeune fille dont l'âge varierait entre 18 et 22 ans a été découvert dimanche après-midi dans une décharge à ordures du groupe Averda à Mpila, dans la capitale congolaise Brazzaville.

Les jeunes errant dans les voisinages de la décharge Averda de Mpila et les employés d'astreinte y ont effectué dimanche, une découverte macabre.

Le corps d'une jeune fille partielle dévêtue, visiblement débarquée d'une benne à ordures, gisait sur le tas d'immondices.

Des premiers constats, il se dégage que le décès pourrait remonter au samedi soir.

Le cadavre porte une large entaille au coup. Il n'y a pas de doute, que la jeune fille avait été égorgée et son meurtrier s'était débarrassé du corps, en l'enfouissant dans un sac, avant de le balancer dans un container à ordures.

Selon les travailleurs d'Averda, tout porte à croire que cet assassinat se serait déroulé au centre-ville de Brazzaville, car le véhicule ayant déchargé les ordures contenant le cadavre y avait effectué sa tournée de ramassage.

Pour l'heure l'identité de la fille n'est pas connue, et nul ne sait si elle a subit des sévices sexuelles.

Quoi qu'il en soit, la police dispose de probants indices pour mener son enquête, notamment dans le milieu des jeunes filles qui vendent leurs charmes auprès des clients des boîtes de nuit du centre-ville. Il y est souvent fait état de pratiques de proxénétisme induisant des altercations pour un motif ou un autre.

Reste à ce que les fins limiers de la police judiciaire congolaise fassent preuve d'ingéniosité pour retrouver l'auteur, ou les auteurs de ce forfait.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville