Faits divers : Des pots d'aisance pour lutter contre les maladies diarrhéiques

Faits divers : Des pots d'aisance pour lutter contre les maladies diarrhéiques

Les habitants d'un village africain n'ont pas tari de remerciements à l'endroit d'un enfant du pays qui de l'Europe, leur a envoyé du « matériel approprié », afin de garantir de meilleures conditions d'hygiène ».

La scène aurait fait penser au tournage d'un sketch, si le convoyeur du colis n'était pas revenu pour s'assurer si la distribution des « pots d'aisance hygiéniques » avait été faite à l'endroit de tous les enfants du village, dans cette zone en proie aux maladies diarrhéiques.

C'est justement pour prévenir du fléau que le donateur avait envoyé le colis au village.

Seulement, le design de ces « assiettes » pourvues de couvercles offraient aux adultes des couverts hautement hygiéniques, les mouches porteuses de maladies ne pouvant désormais se poser sur les aliments ainsi protégés.

Aussi, ils se les sont partagées et s'y sont fait servir le repas, bénissant « l'enfant » qui de si loin avait pensé par ce geste, à garantir leur santé.

À la vue du spectacle, le porteur du colis qui a fait la photo, pour rendre compte à qui de droit, n'en croyait pas ses yeux.

À quelques coins du globe, tout le monde n'est pas censé savoir que des ustensiles finement façonnés servent seulement à contenir des excréments, ceux de enfants de surcroît.

Même si cela dérange, ces pots d'aisance avec couvercles ont trouvé un autre rôle. Il participe tout aussi de la lutte contre les maladies diarrhéiques.

À qui la faute, si cette méprise relègue ses auteurs au rang de « sauvages ». Pour des objets étrangers à leur culture, ressemblant à des assiettes, surtout qu'il n' y avait aucune note explicative, il fallait bien leur trouver une fonction.

Faute de notice, la sagesse africaine a pris le dessus . « Le rôle d'un objet est parfois fonction de l'utilisation qui lui sied le mieux ».

Bertrand BOUKAKA