CAN Gabon 2017 : les élèves et militants du PDG doivent remplir les stades pour sauver l'image du pays

CAN Gabon 2017 : les élèves et militants du PDG doivent remplir les stades pour sauver l'image du pays

Alors que les billets de la compétition ont été mis en vente depuis le 15 décembre dernier à Libreville, le peu d’engouement suscité par cette compétition auprès des populations a poussé le gouvernement et le Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (Cocan) à procéder à une sorte de «passage en force» : la mise à disposition gratuite de billets aux collégiens et lycéens, ainsi qu’aux militants du Parti démocratique gabonais (PDG, parti au pouvoir) pour les amener à se rendre en masse dans les stades.

A Franceville, Oyem, Port-Gentil et Libreville, les chefs d’établissements secondaires, publics et privés ont reçu des billets pour leurs élèves.

De même, les secrétaires fédéraux du parti au pouvoir y ont reçu des billets à distribuer aux militants. Objectif : remplir les 4 stades chaque jour de match.

Les hauts fonctionnaires et chefs des quartiers recevront aussi des billets pour aller «faire la fête» afin de faire face à l’échec, annoncé par l’opposition gabonaise, de la compétition au Gabon.

L’ancien sociétaire de l’AJ Auxerre et ancien international gabonais, Guy Roger Nzamba a déclaré récemment que l’objectif des gens du pouvoir est de se servir du pouvoir du football pour solliciter à travers la CAN la paix et la cohésion sociale.

«Ils se trompent, hélas! Comme d’habitude. Parce que le seul moyen de réunifier les gabonais et donc de favoriser la paix en ce 21ème, siècle c’est de mettre au pouvoir celui qui a gagné l’élection présidentielle. Malheureusement, pour une fois, le football faillira à sa tâche, puisque il n’y aura pas d’unité, il n’y aura pas de solidarité, il n’y aura pas de cohésion. Mais à la fin c’est le football qui aura gagné, puisque football et projets obscurs ne font pas bon ménage »,  a martelé Guy Roger Nzamba.

La stratégie du pouvoir de Libreville devrait, de toute évidence, conduire du monde dans les stades dès le 14 janvier prochain.

Une grande première au monde.

GERFRED