Infrastructures économiques – Le Port autonome de Brazzaville en difficulté

Infrastructures économiques – Le Port autonome de Brazzaville en difficulté

L’économie congolaise est en train de prendre l`eau de toutes parts. En effet, le Port autonome de Brazzaville est en proie aujourd`hui à de nombreuses difficultés. Le spectacle qui s`offre ces temps-ci au Port de la capitale congolaise est bien triste. L’entreprise publique traverse une situation financière et logistique difficile, en raison d’une dette fiscale estimée à plus de 4 milliards FCFA et d’une dette sociale d’environ 1,2 milliard.

En plus, depuis quelques mois, le Port autonome de Brazzaville a perdu une bonne partie de ses domaines suite à une opération de spoliation menée par des services de l'Etat.

Outre les difficultés énumérées, cette infrastructure est concurrencée par un port parallèle, ce qui diminue ses recettes.

Enfin, une carence en personnel qualifié censé relever les énormes défis actuels a été également constatée.

Les autorités portuaires en sont conscientes. Et tout le monde est d`avis que l`on ne peut cacher nullement le soleil avec le revers de la main.

Au cours d’une descente sur les installations portuaires, le 8 novembre, le ministre congolais des Transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Fidèle Dimou, est allé faire l'état des lieux de la structure et a promis, au terme de sa visite, apporté des gilets de sauvetage pour tenter de sauver le Port autonome de Brazzaville du naufrage.

Germaine Mapanga / Les Echos du Congo Brazzaville