Congo – FMI : Clément Mouamba aux avant-postes dans les négociations

Congo – FMI : Clément Mouamba aux avant-postes dans les négociations

Le premier ministre, chef du gouvernement congolais, Clément Mouamba conduira les négociations avec le Fond monétaire international, au sein d'une commission créée à cet effet par le président Denis Sassou N'Guesso.

Ils sont six hommes. Six hommes rompus aux questions de la haute finance et de l'économie qui auront à mener, coté congolais, les négociations avec le Fonds monétaire international.

Le décret présidentiel du 15 septembre dernier, porte création de la commission chargée des négociations avec le Fonds monétaire international et défini les membres qui la composent.

La commission comprend deux comités, un comité politique et un comité technique.

Le comité politique et présidé par le premier ministre, avec pour vice-président le ministre d'État, ministre de l'Économie, de l'industrie et du portefeuille public, le ministre des Finances et du budget en étant le rapporteur.

Le comité technique est quant à lui présidé par le conseiller spécial aux financements extérieurs du chef de l'État, le directeur de cabinet du premier ministre en assure la vice-présidence, le directeur des études et de la planification au ministère des Finances et du budget en est le rapporteur.

Même si cette commission peut faire appel, en tant que de besoin à toute personne ressource, il va s'en dire que c'est désormais sur ses épaules que reposent les espoirs de 4 millions de congolais.

Ces hommes, tous, autant qu'ils sont, ont une réelle maîtrise des dossiers sur lesquels ils auront à négocier, dire même qu'ils sont au cœur des dossiers.

Reste que l'on attend que le Congo sorte de cette épreuve sans trop de casse, surtout sociale. Et là est la grande inconnue qui focalise toutes attentions, toutes les angoisses, toutes les peurs, des sentiments qui peut-être même, font monter la pression auprès des négociants.

Messieurs, le Congo vous regarde !

Bertrand BOUKAKA