Congo : La société civile incite le FMI de poser des conditions au gouvernement

Congo : La société civile incite le FMI de poser des conditions au gouvernement

Des organisations de la société civile congolaise ont écrit à la directrice générale du FMI, la française Christine Lagarde, pour lui demander de lui imposer des conditionnalités lors de ces négociations, en estimant que si le pays est dans une situation malgré la manne pétrolière dont il bénéficie, c'était à cause de la mauvaise gouvernance et de la corruption.

Les caisses de l’Etat sont vides et le gouvernement congolais va négocier un plan d'ajustement structurel avec le Fonds monétaire international (FMI). Une négociation dans laquelle les autorités congolaises démarrent fragilisées, après les révélations concernant la dette cachée du pays : affichée à 77%, elle est en réalité de près de 120% du PIB.

L'économie congolaise subi depuis 2014 une crise économique et financière causée par la baisse des cours du pétrole.

Cette conjoncture conjuguée à l'absence de diversification économique a fini de mettre à genou l'économie congolaise.

Germaine Mapanga