Congo – Avarie câble WACS : Vers l'érection d'un « pont internet » entre Brazzaville et Kinshasa

Congo – Avarie câble WACS : Vers l'érection d'un « pont internet » entre Brazzaville et Kinshasa

Ce n'est pas le « pont sur le Congo » dont avait rêvé Franklin Boukaka, pourtant ça y ressemble : « Le pont du net ».

Le gouvernement congolais a entamé le 14 juin des discussions avec les autorités de République démocratique du Congo, dans le but de relancer sa fourniture internet interrompue suite à la coupure du câble WACS à Pointe-Noire.

2 à 7 semaines de travaux sont évoquées par les spécialistes, pour remettre en état la connexion internet au Congo, via le câble en fibre optique endommagé.

Face à ce délai jugé trop long pour les nombreux usagers du net désormais affectés par la panne, le Congo envisage de rétablir la connexion internet grâce au câble fluvial immergé, qui existe entre les villes de Brazzaville et Kinshasa.

L’interconnexion par cette infrastructure devrait relancer et renforcer la fluidité internet en faveur des usagers des deux métropoles.

Les cadres de la société Congo Télécom séjournent à cet effet à Kinshasa. Les techniciens de la Société congolaise des postes et télécommunication (SCPT), la société officielle de RDC et ceux de Congo Télécom travaillent, à la demande du consortium WACS, pour acheminer le trafic du Congo par la station terminale de Moanda au sud-ouest de RDC.

Cette station qui dispose d’une liaison supplémentaire semi-direct permettra de « dépanner » le Congo-Brazzaville en flux internet, en attendant le retour à la normale, avec les réparations du câble WACS endommagé.

Ce partenariat sur les infrastructures de communication entre Brazzaville et Kinshasa, vient raffermir une fois de plus les relations d'échange de services qui de tout temps, existent entre le Congo et la RDC.

Bertrand BOUKAKA