Afrique-du-Sud : MTN Group sonde les investisseurs sud-africains en vue de l’émission d’un emprunt obligataire de 309 millions $

Afrique-du-Sud : MTN Group sonde les investisseurs sud-africains en vue de l’émission d’un emprunt obligataire de 309 millions $

MTN Group sonde actuellement le marché des capitaux sud-africain, dans la perspective de l'émission d'un emprunt obligataire qui pourrait atteindre 4 milliards de rands (309 millions $).

« Nous discutons avec des investisseurs, pour mesurer leur sentiment », a fait savoir Nik Kershaw, le chargé des relations avec les investisseurs, du groupe télécom coté sur le Johannesburg Stock Exchange.

Malgré sa première perte annuelle sur les 20 dernières années, le conseil d'administration de l'opérateur de télécommunication a promis de verser un dividende global de 7 rands par action, pour l'exercice 2016, et anticipe la même somme pour l'exercice 2017.

En plus de cela, MTN fait face à l'obligation de refinancer d'ici le mois de mai, près de 1,75 milliard de rands sur sa dette qui a bondi de 64% en 2016, pour atteindre 52 milliards de rands (3,9 milliards $).

La partie ne sera pas évidente même pour MTN, qui occupe la place de leader de son secteur en Afrique.

Dans une note d'analyse publiée le 6 mars 2017, Moody’s a rétrogradé à « négatives », les perspectives sur l’endettement de l’opérateur. Mais dans un marché des capitaux africain qui offre peu d'opportunités de placement, les investisseurs pourraient être tentés de prêter à cet opérateur du secteur des télécommunications.

La grande inconnue est celle du taux qui pourrait être exigé. À titre de comparaison on a pu constater que le rendement (rémunération attendue des investisseurs) sur l’obligation de MTN, d’une valeur initiale de 750 millions $ et qui arrive à maturité en novembre 2024 était de 5,38%. Cela demeure au-dessus du taux d’émission de 4,5%, mais en baisse de 13 points de base, comparé à son niveau de la semaine précédente.

Bertrand BOUKAKA /Source Ecofin