Congo – Finances : Emprunt obligataire, la grosse part revient aux grands travaux

Congo – Finances : Emprunt obligataire, la grosse part revient aux grands travaux

Le ministre des Finances et du budget, Calixte Nganongo, a publié le 19 janvier à Brazzaville, les affectations financières allouées aux différents projets retenus pour l’utilisation des 193 milliards de FCFA obtenus à la suite de l’emprunt obligataire lancé par le Congo en décembre 2016, sur le marché financier de la zone Cemac.

Le ministère de l’Aménagement du territoire et des Grands travaux a eu la plus grande part. Les 68 milliards de FCFA qui lui sont affectés permettront de poursuivre les travaux en cours, en initier d’autres et coordonner les chantiers sélectionnés dans les départements ministériels.

Outre les Grands travaux, le gouvernement envisage la construction des logements sociaux dans les différentes villes du pays. Le ministère de la Construction bénéficiera ainsi d’une enveloppe de 14 milliards de FCFA. De même, une ligne de 54 milliards FCFA a été créée pour construire la Cité internationale des affaires à Brazzaville.

Le gouvernement va consacrer 20 milliards de FCFA pour permettre au ministère de la Santé de mener à bien le projet de construction de douze hôpitaux généraux dans les départements du pays.

13 milliards 400 millions de FCFA sont prévus pour la réhabilitation des routes aménagées. Une somme de 25 milliards sera également dégagée pour rembourser la dette de la société chinoise qui a réalisé la construction de la route Dolisie-Brazzaville.

15 milliards sont injectés pour la réalisation de certains projets dont l’électrification du complexe industriel de Maloukou .

L’enseignement supérieur dispose d'une enveloppe de 15 milliards de FCFA qui serviront à améliorer les conditions de travail des enseignants et des étudiants de l’université Marien- Ngouabi, de même 15 milliards de FCFA seront décaissés pour le compte des travaux de l’université Denis Sassou- N’Guesso de Kintélé.

Bertrand BOUKAKA