Congo : Les industriels boudent le ciment importé

Congo : Les industriels boudent le ciment importé

Les industriels qui ont apporté dernièrement d’importants financements pour augmenter la production de ciment et créer des emplois au Congo-Brazzaville, dénoncent une concurrence déloyale pratiquée par les importateurs de ce produit.

Ils demandent aux autorités  congolaises de stopper ces importations.

Réponse de ces dernières : «ces importations sont utiles pour répondre à la forte demande locale. Le Congo invite même de nouveaux investisseurs à venir s’installer sur son marché très ouvert ».

L'industrie du ciment connaît à ce jour un essor considérable en République du Congo, qui compte actuellement trois cimenteries fonctionnelles (Sonocc et Fospak, toutes deux Chinoises, et Cimaf) et deux autres en cours de construction.

Cependant, les techniques frauduleuses utilisées par certains importateurs mettent à mal l'équilibre des prix sur le marché, ce qui menace l'industrie.

E. KISSINGER