Baisse des échanges entre la France et l’Afrique centrale au premier trimestre 2016

Baisse des échanges entre la France et l’Afrique centrale au premier trimestre 2016

Les exportations de la France vers l’Afrique centrale se réduisent de 11,1% à 527 millions d’euro au premier trimestre 2016, par rapport au premier trimestre 2015.

Cette réduction concerne tous les pays de la région, hormis le Congo, à destination duquel, les exportations ont connu une hausse de 17.7%. Cette lecture doit cependant être interprétée avec une certaine prudence compte tenu de la brièveté de la période sous revue, indique le rapport du service économique régional de la France publié il y a quelques jours.

Selon ledit document, les baisses les plus nettes concernent les produits pharmaceutiques (-43%), les équipements électriques et ménagers (-43%) et les textiles, habillement, cuir, chaussures, soit -38%. Il est à noter que la baisse du premier poste relatif aux produits pharmaceutiques est essentiellement le fait du Cameroun, dont les achats varient beaucoup au gré de la capacité financière de la centrale publique.

La baisse des importations des équipements électriques et ménagers, constituant le deuxième poste, concerne tous les pays sauf le Gabon. Elle pourrait refléter un ralentissement de l’activité du BTP.

Quant à la baisse du dernier poste, qui englobe le textile, l’habillement, le cuir et les chaussures, elle concerne également tous les pays et pourrait refléter un essoufflement de la consommation des ménages.

On constate également une hausse des exportations de produits métallurgiques et métalliques (+49%), qui est essentiellement le fait du Congo, en lien avec la poursuite de grands chantiers.

Les importations de France en provenance de l’Afrique centrale se réduisent de 48% au premier trimestre 2016, par rapport à la même période en 2015, à 142,3 M EUR. Cette baisse concerne tous les pays hormis la RDC et le Tchad.

Cette diminution est avant tout le fait du poste ‘’hydrocarbures ‘’ (-70%), suite à la baisse des cours, mais aussi sans doute, à des opérations d’arbitrage. Elle concerne en premier chef le Gabon et la Guinée équatoriale, les exportations de pétrole du Tchad augmentant en revanche.

Les importations de produits métallurgiques baissent de 65%, suite à la chute des ventes d’aluminium du Cameroun. Les importations de produits agricoles ont également légèrement baissé (-2.6%). La baisse de 7% importations du Cameroun qui représentent 77% des importations de ces produits n’ayant pas été compensée par les hausses observées en RDC et au Tchad.

Enfin, les importations de bois ont observé une augmentation de 9%, grâce notamment au Cameroun, conclut ledit rapport.

Edwige KISSINGER