Congo-Banque mondiale : Entre mise sous tutelle et stratégies d’accompagnement de l'économie

Congo-Banque mondiale : Entre mise sous tutelle et stratégies d’accompagnement de l'économie

Ce n'est pas une mise sous tutelle pour l'économie congolaise, mais ça y ressemble tant le partenariat avec la banque mondiale se veut désormais plus encadré, voir mieux contrôlé.

Le directeur des opérations de la structure bancaire internationale pour les deux Congo, Ahmadou Moustapha Ndiaye, et le ministre congolais de l’Économie, du développement industriel et de la promotion du secteur privé, Gilbert Ondongo, ont discuté du portefeuille des projets en cours d’exécution avant de projeter l’avenir. Le tête-à-tête s’est tenu le 16 juin à Brazzaville.

La Banque mondiale et le Congo travaillent sur un nouveau cadre de partenariat qui tient compte des priorités récemment déclinées par le gouvernement de république.

Ahmadou Moustapha Ndiaye et Gilbert Ondongo ont par ailleurs, échangé sur la revue du portefeuille de la BM qui se tiendra la semaine prochaine dans la ville capitale congolaise.

 « Il s’agit d'une réunion annuelle que nous tenons pour faire le point sur l’état d’avancement des projets financés par la Banque mondiale et le gouvernement congolais », a précisé le directeur des opérations de la BM.

Le partenariat, à en croire Ahmadou Moustapha Ndiaye, porte sur douze projets ayant trait aux secteurs prioritaires tels que l’agriculture, l’éducation, la protection sociale…

"Sur la base de cette expérience nous allons renforcer notre accompagnement avec un financement additionnel ", a souligné Ahmadou Moustapha Ndiaye.

Bertrand BOUKAKA