Congo : le gouvernement revoit ses prévisions budgétaires à la baisse

Congo : le gouvernement revoit ses prévisions budgétaires à la baisse

Réuni en conseil des ministres, le gouvernement congolais a décidé de réduire le train de vie de l’État. La diminution des recettes pétrolières due à la chute des cours en est la principale cause.

De 319,5 milliards FCFA initialement, les dépenses de fonctionnement de l’État, au titre de la nouvelle loi de finances rectificative approuvée en Conseil des ministres, le 1er juin, passe à 301,3 milliards, soit une réduction de 6%. 

Dans son compte-rendu, le ministre de la Communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Thierry Moungalla, a expliqué cette situation par la volonté de l’exécutif de réduire le train de vie de l’État au regard de la situation économique marquée par la chute des cours du pétrole, principale source de revenus du pays.

Le Congo qui tablait sur les recettes pétrolières à hauteur de 750 milliards lors de l’élaboration du budget 2016 devra se contenter de quelques 544 milliards FCFA.

En conséquence, le budget rectifié subit une décote de 10% passant à 2121,5 milliards FCFA contre 2333,3 milliards au départ. Les recettes des impôts et des douanes restent  inchangées à 1046,6 FCFA et les recettes fiscales courantes non fiscales retombent à 579,7 milliards en diminution de 35,5%, rappelle-t-on.

En dépit de cette conjoncture, la municipalisation accélérée du département de la Bouenza ainsi que la poursuite des travaux d’infrastructures déjà amorcés à travers le pays demeurent une priorité pour le gouvernement. En outre, il n’est pas prévu la baisse de la masse salariale fixée à 410,1 milliards FCFA.

Thierry Moungalla note aussi qu’afin de «  soutenir l’activité économique et continuer à jouer son rôle de stimulateur de la croissance, le gouvernement entend maintenir un niveau d’investissement élevé ».

Les projections de 2017 concernent plusieurs secteurs socio-économiques touchant notamment à la santé, l’éducation et l’industrie.

Bertrand BOUKAKA